Shanghai, Festival magique international

novembre 2007

Ceci est notre premier contrat et séjour en Chine. Shanghai est présentée comme la ville la plus moderne de Chine. En effet, c’est une métropole très impressionnante, totalement différente de toute autre.

lire plus ci-dessous

IMG_0097_modifié-1

Palais des Sports transformé en Salle de Spectacle pour le Festival

lire plus ci-dessous

IMG_0081_modifié-1

conférence de presse avec Kevin James et Juliana Shen – photo MO

Mais d’abord, il faut travailler. Il faut de longues répétitions dans cette immense salle des sports dans laquelle une bonne scène a été installée. L’équipe de machinistes est différente d’une répétition à l’autre. Mais chacune d’elles connaît les instructions données à la précédente…

Finalement, les représentations se déroulent bien. Les publics sont attentifs et enthousiastes.

C’est un plaisir renouvelé de partager la scène avec Joachim Ayala & Tanya (Mexique), Danny Cole (USA), Kevin James (USA), Shen Juan (Chine), Magic Wave (Pays-Bas), Timo Marc (Allemagne), Roxanne (Allemagne), David Sousa (Portugal).

Juliana Chen est la directrice artistique du Festival.

lire plus ci-dessous

IMG_0259_modifié-1

Ernest et Louis-Olivier avec Joachim Ayala & Tanya – photo MO

lire plus ci-dessous

IMG_0254_modifié-1

Ernest avec Dany Cole

Comme toujours, en arrivant dans une ville inconnue, dans un nouveau pays, nous ouvrons grands nos yeux, tous les sens sont en éveil. Nous essayons de nous immerger totalement dans l’atmosphère et l’humeur de la ville.

Voitures, taxis, camions sont souvent bloqués dans les embouteillages, le long des avenues et des routes qui se croisent, superposées les unes aux autres. Des foules se pressent, surtout dans les rues commerçantes ou autour et dans les centres commerciaux.

Oui, on voit beaucoup de gens à vélo, mais beaucoup ont des vélomoteurs et des motos.

Les anciens quartiers traditionnels avec des maisons à deux étages, très souvent avec toutes sortes de boutiques en rez-de-chaussée, sont systématiquement détruits pour donner place à d’énormes tours d’appartements. Beaucoup d’entre elles ne sont pas des chefs-d’œuvre d’architecture.

Mais dès qu’on en vient aux gratte-ciels de bureaux pour les grandes compagnies et particulièrement à ceux du nouveau centre ville de Pudong sur la rive droite du fleuve Huangpu, cela devient comme dans un concours pour les plus grands architectes mondiaux.

Sur la rive gauche, le long du Bund, il faut regarder des deux côtés : du côté ville, beaucoup de bâtiments datent de la période coloniale et ce sont toujours des sièges de compagnies commerciales et de banques. Du côté fleuve, la foule flâne le long de la Promenade surélevée. Ce sont toutes sortes de touristes, beaucoup venus de toute la Chine et aussi du monde entier, pour admirer les deux rives et photographier la vue sur Pudong.

Beaucoup de marchands ambulants font de leur mieux pour ne pas vous laisser repartir sans leur avoir acheté quelque souvenir. Sur le fleuve, on assiste à un mouvement perpétuel d’embarcations de toutes sortes : péniches (y compris avec de grands écrans de publicité), cargos et ferries.